Soutenez le PS

Adhérez au PS

Rise up des MJS à Bruxelles : génération de crise, de combat et d’espoir

Le 15 et 16 décembre 2012, une dizaine d’organisations européennes de jeunes socialistes -autour du Mouvement des Jeunes socialistes français- se sont rassemblés à Bruxelles dans le cadre de l’événement « Rise Up ». Dans ce rassemblement, plus de 300 jeunes socialistes européens (venus d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, d’Espagne, de France, d’Italie et d’Irlande) sont venus se former, échanger et faire converger leurs luttes et leurs expériences. Parmi tous ces jeunes, le MJS était venu en force, avec 150 jeunes.

Au cours de deux jours d’ateliers, ils ont pu échanger sur de sujets au cœur de l’actualité européenne, telle que la régulation financière, le rôle de la banque centrale européenne, la politique énergétique ou la réduction du temps de travail.  Des formations décrites comme « très intéressantes » par Célia et Pierre, jeunes socialistes des Yvelines.

Le grand meeting de samedi soir a montré -si cela était encore nécessaire- qu’une dynamique de campagne, qu’une prise de conscience générationnelle son incontestablement en train de naître. Se relayant tour à tour à la tribune, Paul Magnette, ministre  belge (PS) des entreprises publiques est revenu sur l’histoire récente de l’Europe, trop libérale et trop peu sociale, et sur les combats des socialistes pour la changer. Si aujourd’hui, le mécontentement est manifeste vis-à-vis de l’Europe, « toute la force du socialisme, c’est de transformer cette colère des citoyens en une force positive, et c’est maintenant qu’il faut le faire ! ». Revenant sur les solutions des socialistes à la crise actuelle (taxe sur les transactions financières, fin du dumping fiscal et social, promotion d’un autre modèle de développement), Paul Magnette a appelé les jeunes socialistes à faire de 2014 la première véritable élection européenne.

Pour le groupe des socialistes et démocrates au Parlement européen, Hannes Swoboda et Anna Colombo ont démontré que l’austérité prônée actuellement par les conservateurs européens ne mène nulle part. Pire encore, elle détruit toute perspective d’avenir pour les jeunes.

Revenant sur la convergence des crises sociales en Europe, et sur les mêmes conséquences qui touchent tous les jeunes européens (chômage, précarité), Thierry Marchal Beck, pour les Jeunes socialistes français, a démontré avec passion combien la jeunesse européenne a le droit -et le devoir- de s’élever et de résister. C’est le sens de ce rassemblement « Rise Up ».

Premier outil politique permettant de mettre en œuvre des politiques sociales et écologiques plus justes, le budget  européen, qui doit être solide et ambitieux, était au cœur  de l’intervention de Thierry.  Insistant sur les victoires sociales et politiques qui restent à conquérir en Europe, Thierry a martelé que « l’Europe écologique et sociale ne pouvait plus s’obtenir par consensus » et que les « socialistes n’étaient pas là pour négocier les termes de la régression sociale », affirmant qu’une « nouvelle radicalité était nécessaire en Europe ».

Le rassemblement « Rise Up » n’est qu’un commencement : il relaie une pétition, que nous vous invitons à signer, et il lance un grand mouvement pour une Europe plus forte, plus solidaire et plus écologique. Un mouvement qui aura pour débouché la campagne des européennes de 2014.

La résistance et l’enthousiasme des jeunes socialistes, démontrés dans ce rendez-vous « Rise Up », est une leur d’espoir dans la crise actuelle : ils montrent la voie à tous les militants socialistes européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.